Menu Fermer

Roscosmos clôt l'année 2019 de la station pour la Russie avec le lancement et l'amarrage de Progress MS-13

Pour la troisième et dernière fois cette année, Roscosmos a lancé son véhicule de ravitaillement Progress vers la Station spatiale internationale. Le vol est la quatrième mission de la station de ravitaillement de fret en provenance de Russie cette année, avec le Soyouz MS-14 volant dans une configuration de fret sans équipage.

Le décollage a eu lieu à 04:34:11 EST (09:34:11 UTC) du site n ° 31/6 au cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. Progress a ensuite effectué un rendez-vous orbital de trois jours avec la Station, arrivant le lundi 9 décembre pour un amarrage automatisé.

Dans l'ensemble, Progress MS-13 est chargé de livrer 2 487 kg de fournitures à la Station, notamment:

650 kg de propulseur 50 kg d'oxygène 420 kg d'eau 1367 kg de cargaison sèche / fournitures d'équipage / expériences, etc.

Sans Progress MS-13, les approvisionnements de la station sont bien approvisionnés, le consommable limitant étant la nourriture – qui est actuellement valable jusqu'en juin 2020.

Avec Progress MS-13, la nourriture restera la denrée limitante de la station, mais sera prolongée jusqu'à la fin de 2020.

Progress MS-13 a effectué un rendez-vous unique de 3 jours à la Station spatiale internationale au lieu d'un rendez-vous de deux heures ou de son rendez-vous accéléré plus standard de 6 heures en raison de la conjonction de son arrivée avec la capsule Dragon CRS-19 de SpaceX.

Les spécialistes de Roscosmos ont achevé l'assemblage général du lanceur Soyouz-2.1a avec le

⚙ Déploiement – 3 décembre🚀 Lancement – 6 décembre🛰 Amarrage – 9 décembre pic.twitter.com/i7xSmfnmx5

– РОСКОСМОС (@roscosmos) 2 décembre 2019

Dragon a lancé jeudi 5 décembre et a effectué une phase de 3 jours et rendez-vous à la Station, arrivant dimanche matin, 8 décembre.

Pour éviter que deux véhicules n'arrivent le même jour à moins d'une heure l'un de l'autre, Progress a également effectué un rendez-vous de 3 jours et 49 orbites pour arriver 24 heures après Dragon le lundi matin 9 décembre.

Voir également

LIVE: Progress MS-13L2 Section russe L2 Section ISS Cliquez ici pour rejoindre L2

Une chronologie détaillée de lancement à l'ancrage est disponible sur L2, ici.

La mission a été lancée sur la fusée Soyouz 2.1a – un véhicule à deux étages en orbite doté d'un étage central Blok-A, qui est augmenté de quatre boosters à carburant liquide (Blok-B, V, G, D) et d'un Blok-I deuxième étape.

Le lanceur entièrement intégré et la cargaison Progress MS-13 ont été transportés sur le site n ° 31/6 à Baïkonour le 3 décembre et érigés verticalement pour le traitement final avant le lancement.

Le lancement vendredi a été chronométré à la seconde pour permettre à Soyouz d'exécuter un programme de vol qui a abouti à l'injection de Progress MS-13 directement dans le plan orbital de la Station spatiale internationale 8 minutes 45 secondes après le décollage.

De cette manière, le lancement n'a pas été chronométré au moment où la rampe de lancement intercepte le plan orbital de la Station spatiale internationale, mais plutôt pour le temps précis avant l'interception de l'avion qui permettra à Soyouz de se lancer et d'entrer dans le point mort de l'avion orbital de la Station 8 minutes 45 secondes plus tard, coupure du moteur Blok-I et insertion de l'orbite.

Pour vendredi, cette heure de lancement précise était 04:34:11 EST (09:34:11 UTC) – point auquel la Station était à 419 km au sud de Baïkonour.

Au moment du décollage, les quatre propulseurs latéraux Blok-B, V, G, D du Soyouz 2.1a ont produit 839,48 kN (188720 lb force) de poussée chacun, avec l'étage central Blok-A produisant en outre 792,41 kN (178140 lb force) de poussée.

Après le décollage, la fusée Soyouz 2.1a a effectué une manœuvre de roulis et de tangage pour s'orienter sur l'azimut correct (cap de la boussole) pour cette mission.

La trajectoire de lancement est conçue pour que le Kazakhstan et la Fédération de Russie soient les deux seuls pays survolés par le Soyouz.

L'inclinaison orbitale la plus basse et sûre pour cette trajectoire – pour éviter la Mongolie et la République populaire de Chine – est de 51,6 °… d'où l'inclinaison orbitale de la Station spatiale internationale.

Emplacement de la Station spatiale internationale par rapport à Baïkonour (épingle) au moment du lancement de Progress MS-13. (Crédit: application GoISSWatch)

Les quatre boosters ont brûlé pendant 1 minute 58 secondes avant de se séparer dans le motif en croix Korolev qui définit visuellement; avec la séparation du surpresseur, l'intégralité de la poussée du véhicule a été fournie par l'étage central Blok-A qui, à ce stade, poussait à 921,86 kN (force de 207 240 lb).

Environ 4 minutes 44 secondes après le vol, alors que la scène Blok-A est toujours en train de tirer, le moteur du Blok-I s'est allumé dans la technique traditionnelle de «mise en scène à chaud» du Soyouz.

Deux secondes plus tard, alors que le moteur du Blok-I atteint sa pleine poussée, l'arrêt de la phase centrale du Blok-A s'est séparé – laissant le Soyouz sous la puissance singulière du moteur RD-0110 du Blok-I, poussant à 298 kN (force de 67 000 lb) .

Le Blok-I tire pendant 4 minutes, s'éteignant 8 minutes 45 secondes après le lancement – au moment précis, le Progress MS-13 a été inséré dans une orbite de 210 x 210 km inclinée de 51,6 degrés par rapport à l'équateur.

Progress MS-12 à proximité de la Station spatiale internationale après le désamarrage du 29 novembre 2019. (Crédit: Roscosmos)

Presque immédiatement après l'arrêt de la scène, le Progress MS-13 s'est séparé de la scène Blok-I et a déployé ses panneaux solaires et ses antennes de communication.

Ce déploiement immédiat est crucial pour valider les paramètres d'insertion orbitale et la santé du Progrès à travers le cosmodrome de Vostochny dans l'est de la Russie pour s'assurer que l'engin est sur la bonne orbite.

Après cette vérification, Progress a passé les 49 orbites suivantes et 3 jours en élevant lentement son orbite de 210 km à l'orbite d'environ 410 km de la Station.

Progress MS-13 a exécuté un amarrage automatisé vers le compartiment d'amarrage Pirs-1 du côté russe de la station le lundi 9 décembre à 05:35 EST (10:35 UTC).

Le poste Roscosmos ferme l'année 2019 de la station pour la Russie avec le lancement et l'amarrage de Progress MS-13 est apparu en premier sur NASASpaceFlight.com.