Menu Fermer

Infostellar, surveillant les coronavirus, prolonge l’effort de levée de fonds – SpaceNews.com

MT LAUREL, New Jersey – Le 29 avril dernier, Infostellar, start-up japonaise spécialisée dans les stations au sol, a annoncé qu’elle avait reçu 3,5 millions de dollars de nouveaux fonds d’Airbus Ventures et d’autres investisseurs, mais qu’elle cherchait à obtenir 1,2 million de dollars supplémentaires d’ici juin, afin de pouvoir faire face aux défis posés par la pandémie de coronavirus.

Infostellar a levé 11,5 millions de dollars depuis sa création en 2016 pour fournir des services de communication aux petits opérateurs de satellites en mettant en commun la capacité excédentaire des stations terrestres commerciales. La société a commencé à offrir ses services en 2018 avec la StellarStation, une plateforme en nuage qui permet aux opérateurs de satellites de profiter des temps morts des stations terrestres d’autres opérateurs pour voler et communiquer avec leurs engins spatiaux.

Avec un réseau de 13 stations au sol partenaires, Infostellar prévoit d’utiliser ses liquidités nouvellement acquises pour intensifier ses efforts de vente alors qu’elle est confrontée au double défi d’un ralentissement économique mondial et d’une forte concurrence d’autres fournisseurs de stations au sol en tant que services tels que RBC Signals, KSAT et Swedish Space Corporation.

Infostellar a levé ses 3,5 millions de dollars grâce à la vente d’obligations convertibles aux investisseurs existants, Airbus Ventures et le Sony Innovation Fund. De nouveaux investisseurs, Mitsubishi UFJ Capital, Mitsubishi UFJ Lease &amp ; Finance, et Daiwa Energy Infrastructure ont également acheté des obligations convertibles.

Naomi Kurahara, directrice générale d’Infostellar, a déclaré que la pandémie de coronavirus n’avait pas compliqué les efforts de collecte de fonds de la société. « Toutefois, compte tenu du risque de récession dû au coronavirus, nous avons décidé de prolonger la période de financement », a-t-elle déclaré par courriel.

M. Kurahara a déclaré que la StellarStation est déjà conçue pour soutenir les opérations entièrement automatisées des vaisseaux spatiaux, ce qui permet à Infostellar de capitaliser sur l’intérêt croissant pour les opérations à distance car le coronavirus expose les inconvénients d’un contrôle centralisé des missions.

M. Kurahara a déclaré que l’entreprise utilisera ses nouveaux fonds pour intensifier ses activités de vente et de marketing, un effort qui pourrait inclure l’embauche de huit personnes, ce qui porterait la taille d’Infostellar à 24 personnes.

« Comme de nombreuses start-ups, nous continuons à investir dans la croissance et l’expansion de notre entreprise, nous ne sommes donc pas encore positifs en termes de cash-flow », a-t-elle déclaré. « Nous visons à faire des bénéfices au fur et à mesure que notre position sur le marché se développera ».

M. Kurahara a déclaré que la Catapulte d’applications satellites du Royaume-Uni utilise le réseau de stations terrestres d’Infostellar, mais a précisé que la société ne partage pas les noms d’autres clients pour le moment. Infostellar indique que les satellites de ses clients sont reliés à son réseau en moyenne 500 fois par mois.

Infostellar cherchait auparavant à avoir un réseau de 20 stations terrestres partenaires d’ici 2018, mais M. Kurahara a déclaré que l’entreprise a rencontré des difficultés en matière de licences, de réglementation et de technique qui ont laissé cet objectif hors de portée. Elle a ajouté que la société a conclu plus tard que 20 stations au sol n’étaient pas nécessaires pour offrir le service. InfoStellar ajoutera des stations terrestres en fonction de la demande des clients, et prévoit d’ajouter trois à cinq stations terrestres partenaires supplémentaires cette année, a-t-elle dit.

Cet article a été rédigé par Caleb Henry et traduit par TouslesTelescopes.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. TouslesTelescopes.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.